Evolution de l'apparence physique

L’anorexie _ Evolution de la norme de beauté et contexte historique

Etymologiquement, le terme anorexie signifie perte d'appétit, du grec an (privatif) et orexis (appétit). En réalité, il est aujourd'hui utilisé pour désigner le comportement des personnes (des adolescentes le plus souvent) qui restreignent leur alimentation délibérément, (tout du moins au début), afin de perdre du poids. L'anorexie est souvent pensée comme une maladie récente alors que ce type de comportement existait déjà il y a plusieurs siècles. Nous pouvons observer de nombreuses tendances physiques chez les femmes au cours des siècles avec des normes à respecter pour pouvoir rentrer dans un certain type de beauté.

 

 

 

 



La toute première représentation de la beauté de la femme date du Paléolithique, elles sont en effet toutes représentées avec des formes voluptueuses comme la photo ci jointe de la Vénus de Willendorf.

 

 

 

 

 

 

 

 



Dans l’Antiquité, la beauté est une silhouette élancée et musclée, presque masculine. Parmi les plus célèbres exemples, on retrouve Néfertiti ou Néfertari pour les Egyptiens.





 




En Grèce, l’idéal de beauté est un corps musclé par le sport notamment avec le commencement des Jeux Olympiques, ce qui était très important à l’époque. Ce n’est qu’au Ve siècle avant J.C que les sculptures grecques commencent à représenter de vrais corps de femmes. Comme la Vénus de milo qui est une figure très représentative de la beauté grecque sportive et musclée.












Au XIXe siècle, la norme de beauté est de porter un corset qui procurait aux femmes une taille extrêmement fine. Sisi l’impératrice d’Autriche et reine d'Hongrie est très attachée à cette norme et porta des corsets tout au long de sa vie. Sisi est également l’une des premières femmes connues à avoir souffert d’une anorexie mentale. En effet, l'impératrice était tellement obsédée par la peur de grossir - poids maximum de 50 kg pour 1 m 72 qu’elle tomba dans une profonde dépression. 










Pendant lontemps les normes de beauté pour la femme correspondaient à des formes très arrondies comme les femmes du peintre Rubens par exemple. La mode des femmes longilignes est très récente avec un mannequin comme Twiggy, qui signifie brindille, et qui deviendra son surnom. 











 

De l'Antiquité au XIXe siècle une femme « belle » est désignée par les normes ayant cours à une certaine époque concernant ce qui est considéré comme beau et ce qui ne l'est pas.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×